col de l'ouillat via le col de linas

lundi 8 février 2010

col de l'ouillat via le col de llinas








Journée quelque peu galère! Aujourd'hui, le peu de temps dont je dispose me contraint à faire un choix de balade à la hâte et point préparé. C'est faire fi des impondérables toujours possibles. Cette réflexion étant faîte, je reprend l'historique de cette sortie...au col de llinas, avant d'accéder au pic Saint-Christophe et de parvenir au chalet de l'Ouillat, au-dessus du Perthus.A Saint-Jean d'Albère, près du transformateur, nous quittons le véhicule et nous suivons les indications du panneau qui nous propose l'accès au col de llinas. Tout va bien, nous progressons dans une végétation typique de chênes et de broussailles. La pente est rude parfois, mais régulièrement balisée de points jaunes parfaitement visibles. De ce pas nous arrivons dans une clairière au milieu de laquelle se détache le somptueux dolmen de Na-Cristina:http://histoireduroussillon.free.fr/Thematiques/Batiments/Histoire/DolmenDeNaCristiana.php
Le site historique retient notre attention et nous en faisons minutieusement le tour. Beaucoup de questions relatives à son édification et à son usage traversent nos esprits et occupent un temps nos pensées. Cependant, nous reprenons le sentier qui nous semble facile. Ainsi régulièrement la présence de nos petits points jaunes nous conforte dans notre certitude d'être dans la bonne direction. Hélàs,rapidement, ceux-ci disparaissent l'on ne sait trop pourquoi, et sont relayés par les mêmes marques,mais de couleur orange.Faute de mieux, nous décidons de leur faire confiance. Notre choix,malheureusement s'avère mauvais. Et pour cause, notre avancée devient pénible et nous sommes confrontés aux attaques des broussailles et autres épineux qui nous égratignent sans ménagement. Au-dessus de nos têtes, les crêtes toutes proches nous redonnent espoir. Enfin, après maints efforts et quelques désagréables épisodes, nous atteignons le col. La vue panoramique des deux côtés de la chaîne des Albères est somptueuse, d'autant que le ciel ce jour-là est clément et très lumineux. A présent, nous sommes en terrain connu et nous avançons avec beaucoup plus de plaisir et de facilité. Le paysage que nous connaissions donc déjà ne cesse de nous récompenser de son extrême beauté. Le pic Saint-Christophe avec sa forteresse ruinée:http://histoireduroussillon.free.fr/Villages/Histoire/VillelongueDelsMonts.php s'offre à nous et nous invite à prendre une pause bien méritée. A cet instant, tous nos déboires sont oubliés et nous profitons pleinement de ces moments magiques. L'impression de dominer le monde s'empare de nous et retarde notre départ. Cependant, notre raison reprend le dessus et après avoir rangé sans précipitation nos sacs, nous rejoignons le col de l'Ouillat, terme de cette sortie.







1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

×