Le pic Sailfort sous la neige

Le pic Sailfort sous la neige

 Parcours:http://www.openrunner.com/index.php?id=2192045

La neige descend à basse altitude et recouvre la chaîne des Albères.Oh! le manteau n'est pas très épais, suffisant néanmoins pour nous offrir l'opportunité d'une randonnée différente, au milieu de paysages que nous avons coutume de voir.Nous nous protégeons du mieux possible car le froid et le vent glacial nous sont annoncés par la météo locale.Et nous voila partis tôt ce matin vers le col de Banyuls ou nous tenterons de rejoindre le pic Sailfort, http://www.pyrenees-team.com/pteam/photos/sailfort/1 que nous avons l'habitude de gravir par le col des Gascons.Comme prévu, le froid et le vent nous accueille et tempère un petit peu notre enthousiasme. Nous en profitons pour augmenter nos protections en enfilant nos gants, nos bonnets et notre seconde paire de chaussettes (nous ne sommes jamais assez prudents). Le café bien chaud avec les croissants ingurgités, nous nous mettons aussitôt en marche.Le sentier balisé de jaune est de suite localisé et nous n'aurons rien d'autre à faire que de le suivre scrupuleusement.

Dès le départ  nous croisons la cabane http://www.pyrenees-refuges.com/fr/affiche.php?numenr=1091 qui peut servir d'abri et qui nous surprend par sa propreté et sa fonctionnalité, car pourvue de grands espaces superposés, qui constituent le coin dortoir, d'une table en dur et surtout d'une grande cheminée. Nous sommes surpris par cette découverte qui vue de l'extérieur ne semblait pas aussi convaincante.Le jour se lève et peut-être bien que les rayons du soleil réchaufferont nos corps peu habitués à cette rigueur climatique?. Nos pas sont lents et calculés et notre respiration adaptée à la pente brutale. Nous connaissons les dangers d'un départ trop rapide. Les derniers flocons de cette nuit se sont emparés des branches, ont recouvert le sol d'une fine pellicule et nous dévoilent des paysages différents. Nous sommes surpris d'admirer la tour de Madeloc http://pyreneescatalanes.free.fr/Thematiques/Batiments/Histoire/TourDeLaMadeloc http://pyreneescatalanes.free.fr/Thematiques/Batiments/Histoire/TourDeLaMadeloc.phpsaupoudrée et le versant des Albères sous ce nouvel aspect. Notre dépaysement est total et nous éprouvons l'impression, d'évoluer dans un monde inconnu. Nous nous sentons de mieux en mieux. Comme souhaité, les premiers rayons du soleil réchauffent nos membres et notre frilosité première fait place, à présent à un plaisir grandissant. Le sentier, la végétation, les rochers sont splendides et au loin le pic Sailfort nous apparaît recouvert d'un épais tapis blanc et lumineux. Nous sommes heureux et même Dolly semble euphorique. Courant dans tous les sens, en d'incessantes aller et venues, elle fait la jonction entre le premier et le dernier du groupe. Sans jamais trop s'éloigner, elle guette et s'assure que tout est ok. Elle "pète" aussi les "plombs" quand elle se jette sur Thierry, pour jouer une mise en scène improvisée, provoquant l'amusement de Michel et de moi-même. L'épaisseur du manteau neigeux  augmente et recouvre le sentier encore visible, grâce à ces peintures si utiles et placées au bon endroit. Nous sommes au pic de l'Estela, à 699m. d'altitude, face à nous le pic Sailfort nous toise et nous impressionne, vêtu d'un manteau immaculé. Notre  destination qui semblait si proche et accessible, se défile et nous oblige encore à une bonne petite heure d'efforts. Nos jambes engourdies commencent à ressentir la fatigue mais notre détermination est bien la plus forte, encore cette fois-ci. Finalement notre but est atteint et nos émotions comblées, à la vue de ce spectacle que nous n'aurions voulu manquer pour rien au monde.Belle initiative, que celle d'avoir choisi cette nouvelle balade avec de telles conditions ce jeudi. Et le retour, nous l'accomplissons par le même itinéraire, avec certes quelques courbatures mais avec tellement de superbes souvenirs!!!

 

à cheval sur la frontière

 

abri sur le sentier

 

 

 

 

le col de Banyuls est encore bien loin

 

le sommet nous tend les bras

 

rencontre avec un "fauve"

 

 

 

 

 

 

refuge du col de Banyuls

 

la crête du pic Sailfort depuis le col de Ballaury (à l'extrême gauche)

 

Michel en plein effort

 

le sommet tout proche? j'en doute...

les couloumates sous la neige
sacré téléphone!
le bonheur est dans le pré
  dernier mètres d’ascension
la plaine du Roussillon à nos pieds
au fond Banyuls

 

le sommet tout proche? j'en doute...











Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !