Bages 11 et les flamands

Le printemps pointe son nez à la fenêtre, la température est encore un peu fraîche et voilà pourquoi nous préférons le littoral au piémont ou aux hauteurs. Ainsi donc, notre frilosité nous conduit à revenir du côté de Bages d'Aude. Il faut reconnaître que notre précédente visite à Peyriac nous a séduite et motive en grande partie ce retour. Ces remarques étant faites,  nous arrivons à Bages sans avoir la moindre idée sur le circuit que nous allons emprunter. Cela n'est pas grave,  les possibilités sur place ne manquent pas et les départs de rando nombreux et variés. Effectivement, après avoir quitté le parking et profité du rendez-vous du lever de soleil  sur l'étang, une opportunité se manifeste . Là devant nous,une piste s'enfonce dans la garrigue fleurie et odorante,  jalonnée de-ci, de-là de petites parcelles de vignes, idéalement exposées aux rayons du soleil.Une indication nous renseigne et nous partons sur la boucle de Peyrac. Nous contournons les étangs et rejoignons le village que nous traversons rapidement. L'étang du Doul, objet de notre dernière visite est l'occasion de faire une petite halte agréable et réparatrice et comme à notre habitude, nous sortons de nos sacs les tasses pour apprécier le café qu'Anne nous a préparé avec amour. Ensuite, nous reprenons notre progression en suivant la route départementale qui va nous ramener à Bages. Et c'est au milieu des étangs envahis par des centaines de flamands roses,  tous plus bruyants les uns que les autres, que nous refermons cet épisode chez nos amis Audois. La présence en ces lieux de ces volatiles est un véritable délice pour nos yeux et un cadeau supplémentaire de dame nature et sans retenue nous profitons de cette offrande. Cette journée, comme bien d'autres d'ailleurs est et restera un souvenir indélébile dans nos esprits.   

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !