La serre à Roquefort des Corbières

 

Cicuit: http://www.openrunner.com/index.php?id=1475702

à la rencontre d'un nouveau jour

 

 
Ce parcours au départ de Roquefort des Corbières, depuis longtemps nous tenait à cœur et il est temps de le faire avant que les chaleurs estivales ne se soient installées. L'absence ou plutôt la rareté de l'ombre et de l'eau sont de mises ici. La Tramontane aussi est à prendre en compte, bien que nous ne trouvions pas cela extrêmement désagréable. Dans ces conditions, ce parcours en forme de boucle vous autorisera à profiter du paysage en toute tranquillité depuis les hauteurs. Le balisage de jaune vêtu est présent et bien visible et précis.
Le départ depuis le chemin de la Basse, via le cami-del-Bosc, rejoint le sentier Cathare jusqu’à un embranchement.Le chemin de la Triolle à droite  prend le relais et nous emmène à la sortie du village. La piste traverse les parcelles de vignes et se transforme en un étroit sentier, cerné par la garrigue et des pins odorants pour ensuite déboucher sur une piste, que nous suivons durant  quelques centaines de mètres, avant de bifurquer sur notre gauche vers le pla de Vabina. La progression s'effectue dans la bonne humeur, les paysages sont superbes et bientôt les premières  apparaissent et s'égrènent le long du chemin. L'histoire pastorale prend ici une valeur particulière, placée dans le contexte de l'époque et semble aidée en cela par un paysage idyllique. Cette conclusion de notre part est certainement fausse? Car j'imagine que la dureté de la vie de ces bergers, malgré ce cadre exceptionnel ne devait, sans aucun doute pas être marqué par le sceau de la facilité. Ces sentiers, ces pistes qui n'en étaient pas, n'étaient pas des terrains de jeux et nos ancêtres ignoraient tout des loisirs tels que nous les connaissons aujourd'hui. Cet aspect en tête nous permet de replacer leur vie dans un contexte plus juste. Les abris, les ruines, les bergeries et même un aven se succèdent  sur le parcours, parfois magnifié par de splendides panoramas ou le regard ne rencontre point d'opposition. Enfin au détour d'une vigne, nous sommes informés par un judicieux panneau de l'existence d'anciennes bornes militaires. Renseignements pris, elles jalonnaient les étapes de la via Domitia tous les milles Romains (1481m.). Les indications qui y sont gravées informent des distantes restantes vis à vis des différentes provinces ainsi que le nom de l'Empereur qui avait initié les travaux. Notre boucle est pratiquement bouclé et nous regagnons rapidement notre point de départ, les yeux pleins de grandioses paysages et l'esprit enrichi d'un peu plus d'histoire.
A faire ou à refaire...  
 

 

 

 

 



 

cairn opportun

 

 

intérêt partagé

 

 



au loin les éoliennes

 

 

début de lassitude...

 

 

Hervé sur la piste

 

 

abri pastoral

 

 

retour à Roquefort

 

Roquefort des Corbières 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !