merci Dolly

 

lac noir

 

 

 

 

 

chevaux au lac des Bouillouses

 

 

posé sur le pic Carlitt?

Présents:Anne, Thierry, Robert et cette satanée Dolly

 

 

Cette chienne (main armée du hasard) est en vedette durant cette sortie. Je m'explique; nous décidons ces deux jours, de remonter la vallée d'Eyne jusqu'au col de Nuria. D'un pas décidé, nous empruntons donc le sentier, "la salive aux lèvres" excités comme des puces vers cette destination. Chargés comme des mules, car partis pour passer deux nuits à la belle étoile, nous nous engageons dans les profondeurs de la vallée. Hélas, notre enthousiasme est de courte durée, bien vite contrarié et pour cause, par le règlement qui en régit l'accés. Les chiens ne sont pas admis même tenus en laisse...que Dolly soit donc damnée. Nous voilà contraints de faire demi-tour et de nous replier sur une alternative à cette déception. Que faire, ou aller?...Le retour au parking s'effectue entravé par notre intense réflexion. Par bonheur, non loin d'ici, je me souviens d'un endroit qui avait retenu mon attention; il s'agit du col del Pam à 2000mhttp://www.mont-louis.net/randos.htm. d'altitude (magnifique belvédère, au départ de nombreuses possibilités de circuits). Il est déjà tard à notre arrivée en ce lieu et nous prenons la sage décision de ne partir que e lendemain à l'aube. Nous nous installons donc pour bivouaquer et nous restaurer. Ces moments sont toujours propices aux échanges et près du feu qui nous réchauffe, nous aboutissons d'un commun accord au choix de notre parcours du lendemain. Voilà c'est décidé, demain nous suivrons le GR10 jusqu'au lac de la Pradelle pour ensuite effectuer la boucle des lacs des Esquits et retour. Ce choix pris, nous nous endormons apaisés pour une nuit fort agréable sous le scintillement des étoiles. Dès l'aube nous nous levons en toute hâte pour profiter des premières lueurs du jour et bien sûr comme d'habitude le spectacle proposé est toujours aussi surprenant. Les affaires sont rapidement remballées, remises dans le coffre de la voiture et nous nous mettons en marche sans poids excédentaire. Effectivement, nous serons de retour dans la journée et ne prenons avec nous que le nécessaire, nos corps dès le départ nous remercient de cette initiative. Dispensés de la charge nos pas sont légers et nos esprits libérés et disponibles.

     YouTube         - ‪du col del Pam aux lacs des Esquits

Le GR10, au milieu d'une agréable forêt nous emmène sans difficultés au rendez-vous du lac de la Pradelle qui se dévoile dans toute sa splendeur. Nous restons un petit moment, le temps d'un long instant de bonheur à le contempler et à le commenter.Sans aucun problème, les panneaux indicateurs nous enlèvent à cette torpeur qui nous envahit, pour nous confirmer que le tour des lacs des Esquits prend naissance ici-même. Bientôt, le panorama qui s'offre à nos regards devient grandiose, reposant et lumineux. Le lac des Bouillouseshttp://www.cg66.fr/59-les-bouillouses.htm, souligné par le barrage barre l'horizon, avec en arrière-plan les deux pics Péric, plus à gauche dans ce tableau le sommet du Carlitt (plus haut sommet des Pyrénées-Orientales à 2923m.)observe et se fait admirer. Parmi, les chevaux au manteau luisant et libres nous accédons au barrage envahit par de nombreux touristes et de non moins nombreux pêcheurs, venus passer une agréable journée. Toujours sans aucun problème d'orientation, nous quittons le GR pour poursuivre sur le tour des lacs. Le paysage toujours aussi merveilleux est notre compagnon, la nature en fête est partout présente. Et que dire de ce moment ou au détour du sentier, notre attention est interpellée par une scène hors du commun. En plein milieu de cette piste du bonheur, une colonie de fourmis s'affaire et s'acharne sur la dépouille d'un ver de terre. Leur communauté nombreuse, volontaire et travailleuse s'organise et transporte avec succès ce lourd repas vers leur repaire souterrain. Nous nous délectons de ce spectacle et durant de nombreuses minutes, je filme cette scène indescriptible, je vous laisse juges de cette affirmation     YouTube         - ‪fourmis.avi‬‏. Le temps passe et nous reprenons le circuit, sans tarder, au sommet d'une butte le lac Long (LLarg en Catalan) apparaît, entouré de rochers. Son contournement est compliqué et nous sommes obligés de solliciter notre prudence pour ne pas choquer notre matériel sur les rochers. Dans de nombreuses cavités nombre pêcheurs de truites sont lovés et s'adonnent à leur passion. L'extrémité du lac est atteinte et le parcours devient plus aisé. D'ailleurs nous arrivons aussitôt en vue du lac noir (lac Nègre). Différent du précédent mais tout aussi somptueux; véritable écrin, il invite au repos et à la sérénité. Bien entendu, nous n'allons pas refuser cette invitation et nous posons nos sacs pour le repas de la mi-journée. mais avant de nous restaurer, nos pieds enserrés depuis le matin dans leurs chaussures sont récompensés par un bain réparateur. Véritable havre de paix, ce lieu est enchanteur et nous sommes sommes charmés, pour ne pas employer un qualificatif qui n'existe pas, tant ce lieu est exceptionnel. Combien de temps restons nous là? je ne sais plus, la question est; comment allons nous nous arracher à cet étourdissement qui envahit nos âmes?. Sans modération nous nous installons dans un bien-être intense et inconnu et avons vraiment beaucoup de mal à nous lever pour quitter les rives de ce paradis. Malgré tout, la réalité nous rattrape et la raison l'emporte, pour nous inciter à rejoindre le lac de la Pradelle et le retour chez nous.  MERCI DOLLY!!!

 

lac noir (negre)

 

 

lac long (llarg)

 

 

 

en arrière fond les 2 Péric

 

chevaux sur les rive du lac de la Pradelle 

 

 

assis sur le pic Carlitt

 

 

 

 

 

 

lac des Bouillouses

 

lac de la Pradelle

 

 

 

 

 

 

Eyne

 

la grillade est entrain...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !