bivouac à Mantet

 

aller à la baraque des Allemands:http://www.france-randos.com/00529_randonnee_prades-_pyrenees_orientales_-_mantet_-__le_refuge_de_l__alemany.ws

 

 

 

 

 

Nous sommes au mois d'août, le littoral saturé par des milliers de touristes qui profitent des derniers jours de vacances, pour envahir les plages et les criques. Toutefois , ils sont de plus en plus nombreux à découvrir et à sillonner, nos montagnes, nos vallées et nos plateaux.Pour la plupart, ils découvrent l'arrière pays avec son charme et quelquefois ses traditions.Alors voilà, comme d'habitude à cette époque et sous l'assaut de cette fameuse canicule, nous prenons l'agréable décision de partir bivouaquer avec Yves, si possible à la recherche de fraîcheur. Tôt levés, l'écran de mon portable affiche tout juste 4h45 que nous appareillons de chez nous. La nuit nous accompagne jusqu'à Mantet http://pyreneescatalanes.free.fr/Villages/Histoire/Mantet.php ou le lever du jour, arrive aussi à point nommé. Nous allons suivre, ce matin et pour la journée la vallée jusqu'à la baraque des Allemanys http://www.sportenfrance.fr/languedoc-roussillon/pyrenees-orientales/mantet/661020005-refuge-refuge-baraque-des-allemandset puis nous reviendrons pour rejoindre le col de Mantet, nous y reposer, nous y restaurer et y passer la nuit. Ensuite, jeudi matin, nous emprunterons le sentier en direction du Pla Segala http://places.zorgloob.com/?map=2975336 et ses paysages inimaginables. "Que les éléments et la météo nous soient favorable", voilà le souhait que nous formulons à cet instant. Les sacs sur le dos, les appareils photo et la caméra bien en main nous nous mettons en route, traversons ce village pittoresque et ou la route abandonne sa progression et parvenons à l'entrée de la réserve. A partir de ce moment, nous n'avons plus qu'à obéir aux indications qui bordent le sentier et qui longent le torrent. Le souci de recherche en moins, nous pouvons nous adonner à notre passion photographique sans compter et à prendre un plaisir maximum qui progresse au rythme de nos pas.A cet endroit le paysage est grandiose et la nature omniprésente. Sans arrêt, nous sommes entravés dans notre avancée par des motifs d'émerveillement, avançant presque à reculons, devant autant de magnificence.C'est sûr, notre but premier qui est; de prendre le plus de plaisir possible est exaucé et sans doute, que celui qui privilégie l'aspect sportif et la performance au détriment du contemplatif ne serait certainement pas dans son élément? mais ça c'est une autre question...Cahin caha nous découvrons la baraque des Allemanys et choisissons d'y déjeuner avant de rentrer par le même chemin. Il est déjà 17h00, quand nous rejoignons le col de Mantet ou nous prenons du repos avant de nous préparer à passer une nuit à la belle étoile. Le crépuscule arrive et nous propose une autre lumière sur ce paysage, ces montagnes. Pour seul plafond, la voûte étoilée le sommeil finit par avoir raison de nos pensées, amplifiées par ce décor époustouflant. Bien sûr l'inconfort de nos couches ne nous autorise que des épisodes de repos plus ou moins brefs mais suffisamment réparateurs. Cet ainsi que la lueur du jour naissant sonne le réveil.Le petit café accompagné de quelques biscuits ingurgité, nous prenons la décision de repartir cette fois vers le Pla Segala. Le départ de cette balade prend naissance au coin de ce pré carré, ou nous sommes installés. Le panneau indicateur est à l'entrée de la forêt, nous l'empruntons pour rapidement prendre de l'altitude. Le repos de la nuit est bénéfique, nos jambes ont retrouvé leur jeunesse et c'est avec beaucoup de plaisir que nous émergeons sur une étendue herbeuse de montagne, avec des vues immenses sur les pics alentours.Ainsi, la lumière matinale éclabousse les pics du Canigou, le roc Collomb, le pic du Costabonne, le pic du géant et à l'opposé  (les pics Perics, le Carlitt, le Madres et d'autres que je ne saurai identifier). Nos yeux remplissent nos cœurs de tant d'émotions et de tentations, qu'ils en deviennent trop petits. L'horizon n'est pas la seule source d'extase car le pla Segala s'anime d'acteurs inattendus. Pour preuve ces chevaux qui à notre vue accourent à la recherche de caresses et d'un peu de pain ou cette marmotte que mon frère a aperçu au loin, postée sur son séant à même un rocher et quel dommage que son appareil n'ai pu l'immortaliser. Bref, nous repartons vers le col nostalgiques et bien décidés à renouer avec ce petit coin de paradis.

La descente accomplie, la voiture retrouvée il est temps pour nous de retrouver la civilisation, mais bon Dieu que c'est dur!!!   

 

refuge de l'Alemany

 

Mantet

 

 

 

sauterelle

 

ruelle de Mantet

 

façade à Mantet

 

 

superbe maison

 

 

église de Mantet

 

 

 

 

Le Canigou depuis le col de Mantet

 

 

le jour se lève et nous aussi...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pla Segala

 

pla Segala

 

superbe rencontre sur le Pla Segala

 

 

 

sapin foudroyé

 

 

mouche aux yeux émeraude

 

ici et entrez votre texte

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×