La tour del Far dans la brume

Image de carte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

château de Tautavel

La tour émerge de la brume

 

inquiétante

 

 

 

 

sur le seuil de la Tour del Far

 

 

Tautavel

 

Vallée du verdouble

 

du côté de la caune de l'Arago

 

 

Noël est derrière nous et le jour de l'an 2011 nous attend; nutile de préciser dans quel état se trouvent nos corps. Ces ripailles à répétition sollicitent nos organismes et usent notre résistance. Nos emplois du temps de ce fait sont surchargés par les préparatifs de ces deux fêtes et nulle sortie n'était prévue ces jours-ci. Mais les prévisions et nous!...ne font pas toujours bon ménage. Tout ceci pour vous dire que subitement, nous décidons de nous faire encore plaisir, avant cette fin d'année 2010. Malgré le temps très gris et une météo plus que pessimiste, nous improvisons et mettons le cap sur Tautavel http://histoireduroussillon.free.fr/Villages/Histoire/Tautavel.php. Moi mis à part, les autres membres de l'équipe ne connaissent pas la montée à la tour del Far au départ de ce village de très grande renommée. Nous voilà donc en route et notre impatience nous contraint à attendre le lever du jour sur le parking du musée. Les nuages au-dessus de nos têtes sont menaçants et entravent l'avènement de la lumière du jour. Finalement, un minimum de clarté nous permet d'emprunter la piste bien indiquée et qui rapidement nous conduit au pied des ruines du château. Un rapide clin-d'œil au milieu de ces pierres agressées par le temps et nous revoilà partis à l'assaut de la pente en direction de la tour. La visibilité est réduite et l'horizon complètement obstrué mais après tout, ces conditions inhabituelles ne sont pas dénuées d'intérêt et nous prouvent que les mêmes circuits peuvent être différents selon les conditions rencontrées. Cette réflexion étant faite, nous longeons la clôture qui sécurise le ravin au-dessus de la blessure béante occasionnée par la carrière de marbre. Ce passage en outre est très délicat et mérite une vigilance particulière. Ici, les Corbières sont caractérisées par une végétation méditerranéenne rase et rabougrie. Parmi les rochers et les cailloux, le romarin et le thym sont dans un élément qui leur est propice. Leur présence embaume l'atmosphère, emplit nos narines et ce n'est pas désagréable, croyez-moi. Nous suivons avec précaution ce sentier escarpé, quand soudain, à travers l'opacité de la brume, se dresse devant nous la tour inquiétante et lugubre. Néanmoins la situation offerte par cette météo au demeurant peu engageante, nous a donné là l'occasion d'une balade originale. Le froid de cet hiver rigoureux nous incite toutefois à ne pas nous éterniser en ces lieux hostiles et nous ne tardons pas à parcourir le sentier en sens inverse. Ce retour s'effectue sans problème, avec néanmoins une concentration toute particulière vouée à nos appuis. En effet les rochers sont trempés,  l'humidité les rend très glissants et nous contraint à observer la plus grande prudence. Sans encombre, nous regagnons le parking après une matinée bien remplie et largement bénéfique à notre plaisir. L'année 2010 se termine de la meilleure des façons qui soit.

 

 

 

 

 

tour del Far; entrée

 

carrière

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !