renoncement profitable


Renoncement profitable

En route pour Campoussy dans le Fenouillèdes! Cette destination est la nôtre aujourd'hui. Hélas! rapidement nos plans sont contrariés. En effet, le ciel s'obscurcit, le plafond est de plus en plus menaçant et la neige finit par tomber. La circulation n'est pas encore impossible mais nous oblige à rester prudents et à tenir compte des difficultés possibles au retour. Ainsi, parvenus à notre but, nous arpentons rapidement les ruelles du village, éblouis non pas par les rayons du soleil, mais bel et bien par le charme qui émane de ce site. Le pittoresque de ses murs en vieilles pierres est souligné par la présence de son église et la rencontre de plusieurs puits couverts, véritables curiosités, nulle part ailleurs rencontrées. Malgré tout, nous décidons de ne pas défier plus longtemps le ciel de plus en plus menaçant et nous repartons à regrets et la promesse faite d'un prochain retour. Sur la départementale qui nous ramène à Ille-sur-Têt, l'asphalte blanchit et s'épaissit sous les attaques des flocons et nos sens sont aux aguets. Dans cette ambiance inquiétante, nous empruntons la petite route qui mène à Marcevol et son fameux prieuré. A cet instant précis, peut-être le signe de la providence, surgit le chasse-neige vers la direction convoitée. Ni une, ni deux, la crainte nous ayant quitté, nous nous engageons dans son sillage. Le paysage sous un manteau immaculé est féerique et nos yeux grands ouverts expriment notre émerveillement. De toute évidence, le sort a influencé notre décision. La route rejoint Tarerach, que nous traversons et rapidement nous découvrons Marcevol dominé par son magnifique prieuré. Les éléments enfin apaisés nous laissent à loisirs le temps de visiter le hameau et de détailler le monument du culte, comme pour récompenser notre ténacité. Vous trouverez plus de détails en cliquant sur ce lien http://histoireduroussillon.free.fr/Thematiques/Batiments/Histoire/PrieureDeMarcevol.php

Nous nous attardons en ces lieux plus que de raison, néanmoins celle-ci nous rattrape et le retour nous appelle bien à regrets, mais avec des souvenirs bien ancrés, nous obéissons...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !