vendanges 2011 au château Lacroix à Cabestany

vendanges 2011 au château Lacroix à Cabestany

                    http://www.chateau-de-lacroix.fr/fr/notre-histoire.html

 

 

Comment parler de la Catalogne, sans évoquer son vignoble? difficile en effet, c'est bien mon avis. Un climat extrêmement favorable, un ensoleillement remarquable qui favorisent une viticulture dynamique génératrice de merveilleux crus,  labellisés pour la plupart d'entre-eux. Ces vignobles ornent notre plaine, nos coteaux et envahissent notre piémont. Je me garderai bien de les énumérer tous, sous peine de prendre le risque impardonnable d'en oublier, ce n'est certes pas mon intention. Il est fort possible que tantôt, une page soit consacrée à ce thème et qu'une modeste synthèse, sous forme d'images et de liens vous soit proposée dans un autre article...

Pour l'heure je vous soumet  ces quelques photos, soulignées par quelques sensations recueillies et ressenties, lors de la campagne des vendanges 2011. Ma tendre enfance est de plus en plus éloignée, néanmoins mes souvenirs, encore tenaces et si proches...je décide donc par curiosité, teintée d'un soupçon de nécessité; accompagné de mon fils Vincent, d'effectuer ces vendanges  2011. Je consulte donc les propriétaires en demande de main-d'oeuvre et sans trop de difficultés je suis embauché par la société Tanguy au château de Lacroix à Cabestany.Le temps cette année est clément et favorable, il fait un été bien chaud, un tantinet pluvieux et sans accident climatique notable.L'attente liée à une maturation tardive repousse abusivement le déclenchement des "hostilités". Bref, le temps s'égraine et sans peine nous atteignons la mi-septembre, date à laquelle nous prenons la direction du vignoble pour entamer enfin cette campagne 2011. Cette date est, je pense exceptionnelle et certainement unique dans les anales? (si je me trompe, surtout que les professionnels ou les connaisseurs n'hésitent pas à me contredire, je suis prêt à rectifier cette affirmation). Bref, nous voilà donc en rangs serrées, prêts à affronter ces interminables rangées de ceps.Face à nous, des grappes énormes de raisins dorés attendent nos coups de sécateurs. Les souches après notre passage semblent nous remercier et pour cause les voilà soulagées d'un poids excessif qui les mettait en souffrance. Les seaux se remplissent, les porteurs souvent sollicités pour remplir la benne du tracteur qui entame son ballet incessant vers le mas et sa cave.Malgré tout, ce labeur est accompli avec bonne humeur et bonhomie. Cette année l'équipe est fort sympathique et le travail avance dans la bonne humeur. L'entraide est de mise et la différence de cultures, d'histoire est un enrichissement de l'esprit. Il est par conséquent assez agréable de travailler dans ces conditions et j'avoue que je suis agréablement surpris par les sensations éprouvées lors de cet exercice.J'avoue que cette expérience, que j'ai vécue, me semble partagée par d'autres et m'a laissée un agréable souvenir.

Je tenais à faire part de ma réflexion et à affirmer la bonne impression que j'ai éprouvé à travailler au château de Lacroix,  parmi autant d'amis.

J’espère que ces quelques images atténueront la nostalgie de beaucoup de Catalans de coeur ou d'esprit qui sont, pour des raisons multiples, éloignés de chez eux, de chez nous?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !