Pic de vergés

http://maps.google.fr/maps?f=q&hl=fr&geocode=&mrt=all&q=saint-arnac&btnG2=Un+plan

 

J'y vais, j'y vais pas?, ce circuit il y a bien longtemps que j'avais projeté de le parcourir, hélas,mille fois hélas, mes a priori avaient réduit à néant cette intention.Dans mon esprit obtus; quelquefois se manifestent des réactions négatives, comme dans celui du plus grand nombre je crois?...Voilà, tout ça pour crier notre satisfaction à l'issue de ce parcours merveilleux.Le beau temps, petit à petit prend possession de notre terre et la lumière de plus en plus présente libère nos velléités de découvertes.Alors, c'est décidé, nous partons enfin vers Saint-Arnachttp://histoireduroussillon.free.fr/Villages/Histoire/StArnac.php ou nous attend le départ de cette escalade.Nous arrivons donc à l'aire de jeux de ce village et nous quittons la clio et ou, d'emblée, les panonceaux, clairs comme de "l'eau de roche" indiquent le bon itinéraire.Sans efforts nous suivons la piste qui s’élève doucement parmi une végétation qui s'éveille, elle aussi à la nature.Les couleurs et les senteurs annonciatrices de l'arrivée imminente du printemps, envahissent nos yeux et nos narines.Sur notre droite, une masse imposante se dresse et nous toise.De toute évidence il s'agit du pic de Vergés.La piste sans difficultés particulières poursuit son chemin, nous rencontrons un croisement affublé d'un panneau indicateur qui nous renseigne sur la direction à suivre pour atteindre l'aqueduc d'Ansignan,Cette information, assurément va nous servir pour le choix d'une prochaine aventure et nous la logeons précieusement au fond de nos esprits.Pour l'heure, nous poursuivons, vers le pic, qui tel un mur infranchissable vient à notre rencontre. Et pour cause, tout à coup, sur notre gauche,nous quittons le confort de la piste pour emprunter un sentier escarpé et caillouteux. Aie,aie,aie! les difficultés arrivent...En effet brutalement la pente s’élève fortement et parfois même, des rondins sont placés ça et là pour faciliter notre progression.Nos respirations deviennent saccadées et nos muscles se raidissent sous l'effort demandé.Malgré tout nous arrivons au sommet après avoir franchi un passage oh! combien délicat, mais oh! combien remarquable.Cette difficulté est néanmoins amoindrie par la présence, en cet endroit d'une chaîne fixée à la paroi, par de nombreux pitons. A son extrémité nous découvrons tout à coup au-delà du vide impressionnant, l'autre versant du pic.Nous sommes abasourdis par le spectacle qui s'offre à nous, l'aqueduc d'Ansignanhttp://histoireduroussillon.free.fr/Thematiques/Batiments/Histoire/AqueducAnsignan.php et le lac de Caramanyhttp://histoireduroussillon.free.fr/Villages/Histoire/Caramany.php sont les points forts de ce tableau incroyable.Nous sommes si privilégiés en cet instant que nous nous attardons plus que de raison et profitons sans compter du spectacle proposé.Mais bon, le sommet si près nous attend et nous finissons par l'atteindre et bien sûr notre émerveillement et à son comble.De là notre regard épouse un angle à 360° ou rien ne vient entraver notre curiosité, à ce moment précis nous nous sentons les maîtres de l'univers.L'altitude à laquelle nous nous trouvons n'a peut-être rien d'extraordinaire mais notre position l'est certainement.De longues minutes durant nous profitons de l'emplacement et du calme qui nous apaise.Une douce torpeur envahit nos âmes et berce nos sens et c'est avec les plus grandes difficultés que nous décidons, bien à regrets de rejoindre le monde "civilisé".

Mais si l'occasion vous en est donnée, n’hésitez pas vous aussi à gravir ce sommet et a y rencontrer un instant de bonheur...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !