autour de Cerbère

http://maps.google.fr/maps?f=q&hl=fr&geocode=&mrt=all&q=cerb%C3%A8re&btnG2=Un+plan

 

 

 

 

 

 La nature et nos paysages sont si beaux et variés, qu'il est aisé de diversifier le choix de nos destinations hebdomadaires.Qu'il s'agisse de la Catalogne Nord, Sud, du Roussillon, du Capcir, de la Cerdagne, du Conflent, des Corbières, des Fenouillèdes, des Albères ou encore du Vallespir, les possibilités sont quasi-illimitées.Le souci de changer de topographie, de paysages, n'est en fait pas un problème pour les nantis que nous sommes.Bref, aujourd'hui nous décidons d'un commun accord, de nous diriger vers Cerbère http://histoireduroussillon.free.fr/Villages/Histoire/Cerbere.php.Le temps magnifique qui nous est annoncé nous laisse augurer d'une bien belle journée...Impatients, comme d'habitude à poursuivre nos découvertes, nous nous rendons à Cerbère  .Dès le départ, plusieurs circuits nous sont proposés grâce notamment à des panonceaux parfaitement exposés.Et nous voilà en route vers le mas Mingou.Nous franchissons le tunnel sous les voies de chemin de fer et nous nous enfonçons dans une végétation dense en suivant un chatoyant cours d'eau .D'une rive à l'autre, en prenant appui sut les cailloux placés au milieu de son lit; nous restons concentrés sur les indices de direction, souvent difficiles à repérer.Les franchissements du torrent sur ces rochers branlants sont aussi instables que notre certitude d'être sur le bon chemin.Néanmoins notre rencontre avec ce paysage est des plus agréable, d'autant plus que le printemps bien présent amplifie notre plaisir.Partout les fleurs toutes plus belles les unes que les autres font étalage de leurs couleurs et exhalent leurs senteurs inimitables.Les talus tout de vert vêtus les abritent et les soulignent.Le vignoble si artistiquement entretenu au second plan laisse aussi éclater sa joie à l’avènement de la belle saison. Les bourgeons gonflés de sève manifestent leur envie de s'épanouir et de s'ouvrir à la vie.Cette explosion de couleurs et d'odeurs revigore nos âmes à la sortie de l'hiver.Et sans vraiment trop souffrir, nous atteignons le fond de cette vallée ou une large piste prend la relève de ce semblant de sentier.A présent et  jusque au terme de cette randonnée nous n'éprouverons plus aucune difficultés à nous diriger.Chemin faisant nous rencontrons un croisement ou se trouve une table et des bancs.Pensez-donc l'occasion est trop belle de nous y attarder et

d'y prendre notre pause habituelle.Cette petite parenthèse se referme et nous décidons de choisir d'emprunter cette piste sur la gauche.

 Nous somme exactement sur le "chemin de la Frigoulette" que nous allons suivre sur notre gauche en direction de l'ancienne douane.Nous cheminons à flanc de montagne avec au loin des vues splendides sur la mer et la cité balnéaire.Entourés de talus colorés par d'innombrables fleurs notre progression est ralentie, mais comment ne pas profiter de ce plaisir intense, alors donc aucune raisons pour nous de hâter nos pas.La journée s'avance et nous arrivons à l'ancienne douane que nous traversons pour poursuivre plein est, sur une nouvelle piste que nous quittons sur notre gauche, quelques cinq cent mètres plus loin environ.Au-dessous de nous le phare est notre guide et rempli idéalement cette fonction.Cette descente au bord de la falaise est spectaculaire et nous ouvre des panoramas inhabituels sur Cerbère, sa crique et sa gare internationale.Nous croisons le phare, stoïque sur son promontoire et nous regagnons par le sentier nos véhicules.Parfois les plaisirs les plus simples sont aussi les plus intenses,le terme de cette journée nous le confirme encore.Et si d'aventure vous en avez la possibilité nous vous engageons à nous imiter, à la rencontre du bonheur et de la simplicité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.