pic de l'Estelle

Pour commencer à créer votre

                                                           http://g.co/maps/htmf7

 

tiens donc, qu'est-ce?

 

souvenir d'hiver?

L'hiver 2012est rude mais notre motivation intacte et nous trouvons, bien entendu un autre motif pour nous lancer à la découverte d'autres lieux, d'autres sites.L'économie que générait les entrailles du massif du Canigou vient à notre esprit. Voilà donc, notre fil conducteur. Aujourd'hui.Batère; ses mines http://histoireduroussillon.free.fr/Thematiques/Batiments/Histoire/MineDeBatere.php, sa Tour de guet; sa position stratégique au croisement de pistes à la rencontre du légendaire GR10.Voilà, le décor est planté.Cependant, il fait très froid. Un froid accentué par l'heure matinale de notre arrivée.Au pied de la Tour, nous quittons le confort douillet de la clio pour affronter cette fraîcheur hivernale. Heureusement, nos sommes bien vêtus. Bien sûr cela ne nous protège pas complètement de la morsure de ce temps rigoureux.  L'aurore qui envahit et éclaire la plaine envoie ses rayons à notre secours.Cela ne nous empêche de nous extasier, encore une fois devant l'apparition de ce disque rougeoyant qui irradie, à l'horizon, la Méditerranée avant d'investir la plaine du Roussillon.Jamais rassasiés par ces moments, nous nous attardons sans vergogne.Au terme de ce spectacle, nous rejoignons la piste au-dessous de la gardienne de ces lieux, pour rejoindre le col de la "descargua" ou la route finit de nous guider jusqu'au gîte de Batère.A cet endroit précis, le légendaire GR10, en provenance de Hendaye prend le relais.Cette zone est remplie d'histoire et a été par le passé le théâtre d'une activité économique intense et douloureusehttp://histoireduroussillon.free.fr/Thematiques/Activites/MinesDeFer.php. Des hommes au début du siècle ont investi les flancs du Massif du pour en extraire le précieux minerai de fer.Les cicatrices sur ce parcours bien visibles racontent les souffrances occasionnées par le dur labeur imposé et la vie extrêmement pénible qui caractérisait cette dure tâche .Des entrées de mines aux bouches obscures; des pans de murs encore debout; des cicatrises béantes sur le sol racontent d'une même voix ce passé, pas si lointain.C'est cette ambiance historique et pleine d'humanité qui nous accompagne jusqu'au sommet du pic de l'Estelle.Le soleil est au zénith et ses rayons volent à notre secours en réchauffant nos membres et nos âmes.La vue est grandiose et dévoile un panorama immense.Au final, nous sommes récompensés  de notre pugnacité...avant de rejoindre la tour. Ce mélange de beaux paysages et d'histoire a vraiment provoqué notre enthousiasme et alimenté nos conversations de retour.

 

 

refuge de Batère

 

 

 

 

souvenir d'hiver

 

dos au pic

pic de l'Estelle

 

pic de l'Estelle

 

pic de l'Estelle

 

José et Anne

 

 

 

à gauche; la tour de Batère

 

ancien chemin empierré

 

entrée de la mine

 

jeu de glace

 

La tour de Batère

 

vue dur la plaine du Roussillon

Posted by Picasa

page, cliquez ici et entrez votre texte

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !